Que savez-vous de l’histoire des produits cosmétiques ?

De la Préhistoire à nos jours, la notion de beauté a régulièrement changé. Ainsi, le regard change dictant les modes et dictant les règles. Au fil des années, si certaines paraissent obsolètes, d’autres au contraire deviennent au comble de la modernité. On constate que la mode en matière d’esthétique est de plus en plus brutale : scarifications, tatouages, trépanations, avulsion dentaire. Par étymologie, le terme cosmétique provient du grec kosmêtikos. Le terme français fut utilisé pour la première fois sous forme d’adjectif en 1555. Ce n’est que plus tard que le mot fut utilisé comme substantif.

Les produits cosmétiques en Égypte ancienne

À l’époque de l’Égypte ancienne, les femmes se fardaient les joues ainsi que les lèvres en rouge. On a pu constater l’utilisation de ces produits cosmétiques grâce aux traces de pigment rouge sur des vestiges de palettes. On a également découvert les modes concernant l’utilisation de produits cosmétiques en contemplant des sculptures antiques. On pouvait y admirer des visages avec des yeux soulignés de fard. La composition des fards noirs contenait du plomb. Certains fards fabriqués à base d’oxyde de manganèse et du noir de carbone sont composés d’antimoine.

Pour améliorer leur apparence, les Égyptiennes appliquaient aussi un fard vert fabriqué avec de la malachite verte. Ce produit cosmétique fut appliqué sur les styles, les sourcils, ainsi que la paupière inférieure. En utilisant le turquoise, les violettes ou les argiles rouges mélangées avec des oxydes de fer ou de cuivre, on pouvait obtenir de nouvelles nuances de couleurs très tendance à l’époque de l’Égypte ancienne.

En ajoutant des poudres blanches comme la cérusite, les Égyptiens adeptes de cosmétiques pouvaient créer une gamme de produits dont la teinte varie du gris clair au noir et que les textures étaient modifiées par l’ajout de graisse. Pour bénéficier de la blancheur de la peau, on utilisait une pommade à base d’albâtre et de lait d’ânesse. Pour découvrir des produits cosmétiques modernes, on peut tester les produits de beauté de la marque Revitalash.

Produits cosmétiques durant la Grèce antique

À l’époque de la Grèce antique, les femmes s’enduisaient les lèvres de miel. Pour améliorer leur beauté, elles utilisaient également des crèmes d’origine animale. Ces produits cosmétiques naturels furent fabriqués à base d’excréments de taureaux et de brebis mélangés à du suif. On utilisait également de la poudre d’ocre. Le comble de la beauté pour une femme grecque était de paraître très blanc. C’est pour cela qu’on cherchait à atténuer les taches de rousseur ainsi que d’autres taches sur le visage.

Quid des produits cosmétiques utilisés pendant l’Empire romain ?

En ce qui concerne les femmes romaines, elles se peignaient les lèvres en vermillon tout en s’enduisant le visage de poudre de craie ou de céruse. Comme pour les Grecs, la mode était à la blancheur des visages. Les joues des femmes étaient illuminées par des fards rouges. Les femmes qui vivaient durant l’Empire romain utilisaient de l’antimoine pour mettre en valeur leurs paupières.

Pour noircir leurs sourcils, elles utilisaient une patte d’œuf mélangé à des fourmis ou des mouches. Elles n’hésitaient pas à teindre leurs cheveux en noir. Pour décolorer leur chevelure, elles restaient plusieurs heures dans les solariums. L’objectif de leur cosmétique consistait à imiter l’apparence des blondes captives grecques.

Pour découvrir une source d’actualités dans différents thématiques, rendez vous sur :

www.centrinform.info/

www.blogocite.fr/